L’octodon, un petit rongeur à découvrir

L'octodon, un petit rongeur à découvrir
L'octodon, un petit rongeur à découvrir
L’octodon, un petit rongeur à découvrir

Le dègue du Chili, plus communément appelé octodon, est un petit rongeur fascinant aux allures de gerbille et d’écureuil. Qui est-il vraiment ?

Quand notre regard rencontre celui d’un octodon, on ne peut être que charmé. Ce petit rongeur à l’oeil expressif ne laisse pas indifférent, mais avant de prendre la décision d’en acquérir un, il n’est pas inutile de se poser un bon nombre de questions à son sujet.

Carte d’identité de l’octodon

  • L’octodon est un animal diurne
  • Il est de couleur agouti avec le ventre plus clair, et le bout de sa queue forme un pinceau noir. Il a les dents naturellement orange, un signe de bonne santé chez lui !
  • Son poids est de 170 à 300 grammes (pour les mâles) et sa taille varie de 12,5 à 19,5 cm.
  • Il peut se reproduire tout au long de l’année, et atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 4 à 6 mois pour les mâles, et de 2 à 3 mois pour les femelles. Il peut avoir jusqu’à 6 petits par portée et la durée de gestation est de 87 à 93 jours.
  • A l’état sauvage, ce petit rongeur vit dans les plaines et les montagnes du Chili, d’où son nom de dégue du Chili. Il aime vivre dans les terriers en colonie formée d’un mâle pour trois femelles. Il peut vivre ainsi en clan, comprenant une centaine d’individus.

Mode de vie de l’octodon

  • En dépit de sa petite taille, l’octodon est un animal qui peut vivre entre 6 et 8 ans. Un âge dont il faut tenir compte avant toute acquisition. Il ne faut pas oublier que ce petit rongeur rencontre quelques soucis de santé en vieillissant : il souffre fréquemment de diabète ce qui a souvent pour conséquence une cataracte.
  • L’octodon est une espèce grégaire qui ne supporte pas la solitude. Prendre la décision d’en adopter un, c’est choisir d’en acquérir au minimum deux. Ils s’entendent très bien ensemble et passent énormément de temps à se faire des câlins derrière les oreilles tout en gazouillant.
  • Son alimentation est particulière : elle est très proche de celle du chinchilla et le mieux est d’acheter un mélange de céréales bio, les granulés vendus en animalerie étant souvent inappropriés. Il est gourmand, mais il ne faut surtout pas céder à ses envies. Les fruits et les apports en graisse doivent être très limités. Pour son transit et l’usure de ses dents, il doit en revanche avoir du foin en permanence.

Les accessoires indispensables de l’octodon

 

  • Pour lustrer et laver son poil, un bac à sable « spécial chinchilla » est nécessaire. L’octodon se roulera dedans pour son grand plaisir. Ce sable doit être changé régulièrement car l’octodon a tendance à y faire ses besoins.
  • Des branches comestibles à installer dans sa volière sont indispensables pour son bien-être et l’usure de ses dents. Ce petit rongeur passe une bonne partie de son temps à ronger. S’il n’a pas à disposition de quoi grignoter, il grignotera tout et n’importe quoi, quitte à faire un trou dans sa volière !
  • Une roue d’un diamètre de 17,5 cm est indispensable pour qu’il se dépense physiquement. C’est pour l’octodon un accessoire essentiel qui constitue sa principale activité de loisir.
  • Une cage de type volière, faisant au minimum 1 mètre de haut et 80 centimètres de large est nécessaire. L’octodon aimant grimper aux barreaux, il a par conséquent besoin de hauteur et d’espace !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *