Santé : ce qu’il faut savoir sur les diarrhées des veaux

 

La période de vêlage arrive… Certainement, vous êtes déjà préparé à tout, ou enfin presque, pour l’arrivée du veau. S’il s’agit d’un événement important, c’est aussi le début du moment de tous les périls. En tant qu’éleveur, vous devez savoir que les veaux sont plus vulnérables durant les premières semaines. Ils sont très sensibles face à certaines maladies, dont la diarrhée des veaux ou la déshydratation. C’est l’une des causes principales de mortalité en élevage bovin. Il paraît donc primordial de connaître cette pathologie et de savoir comment la traiter et la prévenir.

Diarrhées des veaux : quelles en sont les causes ?

Dès ses premières heures de vie, il est possible de définir si le veau se tient en parfaite santé ou non. Un veau en bonne santé est facilement reconnaissable. Il respire vigoureusement et régulièrement. Il se met debout après seulement quelques minutes. Si par contre ce n’est pas le cas, cela peut être le signe d’une maladie plus ou moins grave, dont les diarrhées des veaux. Considérée le plus souvent comme bénigne, la diarrhée des veaux peut devenir une véritable épidémie dans le troupeau. Lorsque la pathologie atteint plus d’animaux, il convient de s’inquiéter et d’agir en utilisant un réhydratant pour veaux. Cela permet de rapidement stabiliser l’état de santé de l’animal.

Quelles sont plus exactement les causes ? Les diarrhées néo-natales des veaux peuvent être causées par plusieurs agents infectieux. Les bactéries, comme l’Esherichia coli ou encore le Clostridium, peuvent être en cause de la diarrhée des veaux. Les virus comme le rotavirus et le coronavirus, ainsi que les parasites tels que les cryptosporidies et les coccidies, peuvent aussi être à l’origine de cette pathologie. À cela s’ajoutent les causes alimentaires liées à une teneur trop élevée en matières grasses du lait.

Quels sont les symptômes et le traitement ?

Lorsque les veaux souffrent de diarrhées, ils peuvent se trouver, en l’espace de quelques heures seulement, dans un état de déshydratation critique. En l’absence de traitement adéquat, cette maladie peut conduire à la mort de l’animal. Il convient donc d’agir le plus vite possible lorsque le veau souffre d’une diarrhée. Mais, comment savoir s’il est vraiment atteint d’une déshydratation ? Il existe différents signes pour détecter la déshydratation ou la diarrhée des veaux.

  • Le pli de peau : Si vous constatez un pli de peau au niveau des côtes, le veau est bel et bien déshydraté.
  • La profondeur de l’œil : Un veau souffrant de diarrhée ou de déshydratation a aussi l’œil creux.
  • La température : La température de l’animal peut aussi être très élevée.
  • Un veau souffrant de diarrhée peut aussi être jugé par son réflexe de succion. Très souvent, il devient complètement absent.

Dans tous les cas, il faudra faire intervenir un vétérinaire pour réaliser un diagnostic précis. Seul ce dernier saura déterminer s’il s’agit vraiment d’une déshydratation ou toute autre maladie. Si c’est le cas, l’utilisation de réhydratant pour veaux dès les premiers symptômes est préconisée afin de stopper la maladie et de réhydrater le veau.

Dans des cas moins graves, le vétérinaire pourra prescrire une réhydratation orale. Un réhydratant pour veaux est souvent présenté sous forme de poudre effervescente. Celle-ci doit être mélangée dans de l’eau potable et tiède à environ 38 °C. Dans des situations plus graves, des examens de laboratoire peuvent être effectués afin d’identifier les facteurs aggravants. Le vétérinaire peut également mettre en place une vaccination contre les diarrhées des veaux.

Comment les prévenir ?

D’après les études, les intestins des veaux ne laissent passer les anticorps contenus dans le colostrum que quelques semaines après. Dès la naissance, le tube digestif du veau peut donc être infesté de microbes, parfois issus de son environnement. Cela peut pourtant causer la diarrhée. Pour prévenir les diarrhées des veaux, il convient alors de prendre des mesures d’hygiène très strictes. Il faut désinfecter la stabulation à chaque curage. Songez aussi à bien aéré le bâtiment. Cela est important pour la santé des veaux.

Si possible, utilisez des niches individuelles pour les veaux laitiers, du moins durant les premières semaines de vie. Aussi, songez à isoler les veaux malades pour ne pas contaminer les autres. Il est également important de bien contrôler la ration alimentaire des mères. L’alimentation de ces dernières est déterminante pour la santé du veau. L’équilibre nutritionnel doit être optimal. Il faut aussi penser à vacciner les mères pendant la gestation afin de limiter les risques de diarrhée néo-natale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *