lalimentation-de-loctodon
Une alimentation saine et équilibrée est essentielle chez l’octodon, ce petit rongeur prédisposé à l’obésité et au diabète.

Dans la nature, l’octodon est un herbivore qui se nourrit d’écorces, de feuilles, de graines, de fleurs et de fruits. En captivité il faut faire très attention à son alimentation car il a un système digestif délicat et est prédisposé au diabète.

Ses besoins alimentaires

  • Comme tous les rongeurs, l’octodon a besoin de suffisamment de fibres afin d’éviter les troubles digestifs. L’élément approprié est le foin, l’un des aliments qui n’entraîne pas de diarrhées car il s’agit d’herbes séchées. Mais on peut ajouter deux à trois fois dans la semaine des végétaux frais ou des légumes verts.

 

  • Ses besoins en vitamines : comme le cochon d’Inde, il a besoin d’un apport régulier en vitamine C que l’on peut donner directement à la seringue (pour éviter que cette vitamine se désagrège dans l’eau du biberon). Les autres vitamines dont il a besoin sont en général contenues dans les mélanges « spécial octodon ». Ses besoins en vitamines B et K sont synthétisés par lui-même, l’octodon est en effet coprophage, il mange ses propres excréments, en particulier le matin. Ce comportement est tout à fait normal, cela lui permet de combler ses carences.

 

  • Les protéines, uniquement végétales, sont très importantes pour son équilibre alimentaire. Elles se trouvent dans les graines qui constituent sa nourriture de base.

 

  • L’eau est un élément indispensable qu’il faut mettre à portée de l’octodon dans un biberon dont on changera l’eau chaque jour pour éviter le développement de bactéries.

Quel mélange de graines donner ?

 

Les graines constituant la base de l’alimentation de l’octodon domestique, il est important de choisir celles qui lui conviennent le mieux.

Il existe en animalerie des mélanges conçus pour les octodons, mais qui, souvent, ne sont pas équilibrés. En outre l’octodon, comme beaucoup de rongeurs, a tendance à trier ce qu’il a dans sa gamelle. Les mélanges sont la plupart du temps trop gras et trop sucrés, ce qui favorise le diabète. La nourriture de l’octodon se rapproche de celle du chinchilla, on peut par conséquent lui acheter des granulés destinés au chinchilla.

Mais le mieux est de concevoir un mélange fait maison et finalement plus économique et bien meilleur pour la santé de son rongeur. Le mélange maison est constitué de graines ou céréales bio que l’on trouve dans le rayon bio des grandes surfaces ou dans les rayons diététiques. Il faut choisir des boîtes ne contenant aucun ajout de sucre et prendre de préférence les mélanges « muesli ». A ce mélange, on pourra ajouter avec parcimonie quelques friandises.

Quelles friandises donner ?

Les friandises ne doivent surtout pas être issues de l’alimentation humaine, riche en sucres et graisses. On pourra donner à son octodon des friandises spéciales chinchilla comme les copeaux de caroube, les pétales de rose, baies d’églantier ou mélange sec de légumes.

On pourra lui offrir de temps en temps une feuille de pissenlit, une feuille de salade ou un petit quartier de pomme. Mais les fruits étant riches en sucres, il est préférable de privilégier les légumes, l’octodon étant prédisposé au diabète.

Les aliments à proscrire

  • Le chocolat contient une substance toxique pour l’octodon, il est donc à proscrire même si vous avez le sentiment que votre octodon aimerait y goûter !

 

  • Les graines de tournesol, les cacahuètes et noix qui sont trop grasses et favorisent l’obésité.

 

  • Tous les types de gâteaux sucrés ou salés, qu’ils soient industriels ou faits maison.

 

  • Les barres de céréales et drops vendus dans le commerce même s’ils sont destinés aux rongeurs. Ils sont uniquement vendus pour attirer les propriétaires de NACs et non pour faire plaisir aux animaux !

En respectant ces quelques règles alimentaires, vous aurez toutes les chances d’avoir un octodon en bonne santé.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.