L'angora turc, une race ancienne Seigneur félin d’Asie mineure
Venu tout droit d’Anatolie, voici un chat au léger poil de plume mais au caractère bien trempé. Sa queue en panache vous séduira.

Parmi les races très anciennes, on trouve des chats à poil court comme l’abyssin ou le mau égyptien mais aussi ce magnifique chat à poil long au pelage précieux : l’angora turc.

Son origine

Ankara, la capitale de la Turquie se nommait autrefois Angora. C’est de là que ce chat tient son nom. Il s’agit d’une race naturelle très pure, connue et appréciée en Europe depuis le règne de Louis XV. Il était considéré comme un cadeau royal, car on ne connaissait alors aucun chat à poil long.

Au XIXe siècle, il contribue à la naissance du persan et manque de disparaître au profit de cette nouvelle race qui rencontre un immense succès. Après la Seconde Guerre mondiale, il est pratiquement éteint. Heureusement, des éleveurs européens et américains obtiennent l’autorisation d’importer des angoras de Turquie et la race est reconnue aux États-Unis en 1973, puis admise à la F.I.Fe en 1988. Dans son pays d’origine, c’est une race protégée, elle fait partie du patrimoine culturel.

L’ angora turc reste encore méconnu malgré sa beauté.

Son look

Chat de taille moyenne, il est athlétique et dense tout en restant gracieux. Son corps à l’ossature fine est long et fin, puissamment musclé. Son allure est fluide, ses pattes sont longilignes, ses petits pieds ovales sont pourvus de touffes de poil entre les doigts et sa queue luxuriante s’effile en partant d’une base large. Elle est portée en panache.



Sa tête est plutôt petite en proportion du corps, son visage est en forme de triangle adouci. (Le mâle est en tout plus robuste que la femelle; des bajoues sont acceptées, ainsi qu’une tête plus grosse).

Les oreilles sont grandes, placées verticalement bien en haut du crâne, bien fournies et légèrement pointues. Ses yeux en amande sont grands et légèrement inclinés. Toutes les couleurs sont admises en harmonie avec la robe mais le vert n’est autorisé que pour les silver, golden et blanc.

Sa robe est vaporeuse, soyeuse et fine, presque sans sous-poil. Le pelage est plus long au niveau de la collerette et des culottes, ainsi que sous le ventre et sur la queue. Toutes les couleurs sont admises, sauf lilas, chocolat, cinnamon, faon, et les motifs colourpoint et Burmese (voir détails ici). Mais la préférence des amateurs va naturellement au blanc de neige d’origine, avec les yeux ambre ou bleus.

Son caractère

C’est un chat sociable avec les enfants, les animaux de compagnie et les autres chats, surtout s’il a été habitué à les fréquenter depuis son jeune âge. Il s’adapte facilement aux nouvelles situations. Il a du tempérament et nécessitera une éducation douce mais ferme, car il reste malgré tout un chat du genre indépendant.

Très joueur, habile chasseur, sportif et agile, il s’échappera volontiers par une fenêtre laissée ouverte pour aller éventuellement patauger dans une flaque, car il apprécie l’eau.

Très sensible, il réclame beaucoup d’attention et de tendresse à son maître qu’il suit partout, en vrai pot de colle et il se montre volontiers bavard, surtout si vous lui parlez vous-même. Il le fait d’une voix douce.

Entretien et soins

Le problème génétique de surdité, commun chez les chats blancs, est généralement évité grâce à l’élevage d’angoras turcs de couleur. Il n’y a donc pas de raison que votre chat soit sourd, sauf malchance. La surdité du chaton est de toute façon aisément repérable : tapez des mains sans qu’il vous voie et vous saurez si le chaton réagit normalement au bruit.

L’absence de sous-poil en fait un chat ne nécessitant que peu d’attention sur la toilette. Brossez-le une fois de temps en temps, et quotidiennement en période de mue pour lui éviter d’avaler trop de poils.

En dehors de ça, une alimentation de bonne qualité et tout votre amour lui suffiront à rester en bonne santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *