Le somali, un abyssin à poil long : Une race féline qui a mérité ses lettres de noblesse

Regard mordoré et robe de lion miniature, le somali est un petit félin élégant, souple et agile. Ne vous fiez pas à son épaisse fourrure qui peut le faire paraître plus lourd qu’il n’est (3 kg en moyenne pour la femelle, 4,5 kg pour le mâle).

Origine

Deux écoles s’affrontent. Le poil long est un gène récessif de l’abyssin, tout le monde est d’accord là-dessus. Mais est-il apparu spontanément ou vient-il de croisements entre des abyssins et des chats à poil long ? Personne ne peut affirmer l’un ou l’autre avec certitude.

En Angleterre comme aux Etats-Unis, certains éleveurs ne s’y sont pas trompés : une belle race émergeait de ces chatons poilus et pelucheux, même si les puristes de l‘abyssin faisaient la grimace. Il fut reconnu en 1978 aux Etats-Unis et par la suite dans le reste du monde.

Comme il est lié génétiquement à l’abyssin et que la Somalie est frontalière de l’Éthiopie (ancienne Abyssinie), le nom de somali s’est imposé naturellement.

Son look

Il a un corps assez long et musclé, des pattes à l’ossature un peu plus marquée que celle de l’abyssin. Ses contours sont plein de douceur : une tête en triangle arrondi avec des joues pleines et un menton arrondi, des yeux verts, noisette ou dorés en forme d’amande, maquillés de clair. Ses oreilles, assez grandes et pointues, sont inclinées vers l’avant, comme s’il était aux aguets.

Son pelage est chatoyant à cause de son poil tiqueté (voir abyssin pour plus de détails). Sa queue est longue et touffue comme celle du renard, portée en panache comme celle de l’écureuil. Il lui doit ses surnoms de « chat renard » et « chat écureuil ». Son poil brillant est très doux au toucher. Une collerette et une culotte bien fournies sont appréciées.

Ses couleurs sont les mêmes que celles de l’abyssin. Il porte parfois une bande plus sombre le long du dos et de la queue qui lui donne une allure plus sauvage.

Lire aussi

  • Le poil du chat et ses effets
  • Couleurs et patrons chez le chat
  • Le mau égyptien, un chat tacheté

Son caractère

C’est un savant mélange d’affection et d’indépendance. De ce fait, moyennement obéissant, il se fait pardonner ses bêtises en vous couvrant de câlins. Il peut s’attacher à une personne en particulier plus qu’à toute autre, même s’il est sociable d’une façon générale.

Joueur infatigable, il peut parfois s’exciter lors des séances de caresses et préférer chahuter à se faire cajoler. C’est d’ailleurs un chat qui sera plus heureux s’il peut se défouler à l’extérieur pour utiliser cette formidable énergie de petit lion.

Il est vif et intelligent et c’est un chasseur redoutable.

Soins

Le somali jouit d’une bonne constitution, sa robustesse naturelle en fait un chat vigoureux. Il peut souffrir des mêmes maladies génétiques que l’abyssin, mais il semble que la proportion d’animaux touchés ne dépasse pas 1% pour cette race.

Son pelage en revanche nécessite des soins réguliers pour lui préserver sa beauté. Au moins un brossage par semaine s’impose.

En dehors de ça, nourrissez-le avec une alimentation de bonne qualité et couvrez-le d’attentions, il n’attend que ça

Read more at Suite101: Le somali, un abyssin à poil long: Une race féline qui a mérité ses lettres de noblesse http://chats.suite101.fr/article.cfm/le_somali_un_abyssin_a_poil_long#ixzz11le6UIRi

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.