L’importance de la vaccination pour les chiens

Avoir des animaux de compagnie n’est pas uniquement limité à leur donner de la bonne nourriture ou de les emmener périodiquement chez le vétérinaire. Comme les êtres humains, les chiens s’exposent aux virus et aux bactéries. Ils risquent ainsi d’attraper des maladies graves lorsque vous ne faites pas attention. La vaccination représente un moyen essentiel permettant de les protéger et les prémunir d’une éventuelle affection. Découvrez tout sur l’importance de ce processus pour vos jolis toutous.

À quoi sert la vaccination du chien ?

La vaccination des chiens est apparue depuis plusieurs années déjà. Depuis lors, les maladies graves se font de plus en plus rares. En fait, un vaccin sert principalement à protéger votre boule de poils contre certaines affections, telles que la rage, la maladie du Carré ou encore la toux du chenil sur le long terme. Il permet de leur incorporer une dose d’anticorps assez solide pour faire face aux virus ou aux bactéries, et les garder en bonne santé plus longtemps. Ces agents infectieux se trouvent partout, dû aux urines des animaux vecteurs comme les rats, les souris, etc., qui se propagent au sol, sur les pelouses, dans les flaques d’eau, et bien d’autres endroits. D’origine bactérienne ou virale, les maladies canines peuvent être à la fois contagieuses et mortelles.

Les objectifs de la vaccination

À cet effet, la vaccination a pour objectif d’empêcher au maximum vos chiens d’être malades et d’éviter la propagation des agents responsables des maladies au sein de la population. Dans certains cas, cet acte médical permet même de protéger les humains. Il suffit de demander au vétérinaire les vaccins requis pour votre chien.

Pourquoi vacciner les chiots ?

Comme les humains, les chiots âgés de moins de 2 mois bénéficient d’une protection naturelle grâce à la transmission des anticorps via le colostrum ou premier lait secrété par leur mère en fin de gestation. Mais au fil du temps, ces défenses immunitaires maternelles dites « passives » s’arrêtent, notamment vers la fin du sevrage. Seule la vaccination peut prendre le relai afin d’éviter l’avènement des maladies graves. Les chiots ont besoin de faire la primo-vaccination, qui assure une protection temporaire vers leur deuxième mois. Des rappels réguliers permettent d’offrir une défense immunitaire plus durable, vers le troisième mois.

Les différents types de vaccin chez les canins

Il existe de nombreux types de vaccin à administrer pour les canins, qui varient suivant leur lieu de résidence, leur âge, leur race et leur mode de vie. Pour en savoir plus, vous devez demander au vétérinaire. Certains vaccins protègent contre une ou plusieurs affections canines, d’autres assurent la défense face aux virus, bactéries et parasites. Il y en a qui sont obligatoires, et d’autres qui sont optionnels pour diverses raisons (voyage, déménagement…).

Les principaux vaccins qui méritent d’être réalisés pour prévenir les maladies infectieuses les plus courantes sont :

  • Le C contre la maladie de Carré,
  • Le H contre l’hépatite de Rubarth,
  • Le P contre la parvovirose,
  • Le Pi contre la toux de chenil
  • Le L contre la leptospirose
  • Le R contre la rage.

Ces initiales se trouvent sur l’étiquette du vaccin, collée par le vétérinaire dans le carnet de santé de votre animal de compagnie. Dans certaines régions, il est recommandé d’effectuer une protection contre la piroplasmose, générée par les tiques.

À quelle fréquence ?

Durant la première année de son existence, le chiot a besoin de faire de nombreuses injections qui permettent de garantir l’efficacité de son immunité. Il est indispensable de procéder de façon régulière à des rappels une fois qu’il atteint l’âge adulte, afin de pérenniser la défense immunitaire de l’organisme. Sinon, vous avez intérêt à refaire le protocole vaccinal depuis le début. Il ne faut pas attendre que votre toutou vieillisse pour le vacciner puisqu’il risque de présenter de mauvaises réactions ou encore des chocs anaphylactiques.

Pour les chiens, les vaccins ne sont pas obligatoires mais ils sont fortement préconisés, surtout la piqûre contre la rage des races de catégorie 1 ou 2. Si vous n’êtes pas disposé à la faire, veillez à ce que les personnes qui vivent aux alentours de l’animal le fassent. À noter que c’est la seule maladie, et en plus dangereuse, que le chien peut transmettre à l’homme. Les chiens qui vont voyager à l’étranger, partir dans un camping ou séjourner dans une pension, les vaccins CHLRP ou contre la maladie de Carré, l’hépatite du chien, la leptospirose, la rage ainsi que la parvovirose sont très sollicités.

Comment réaliser la vaccination des chiens ?

De manière générale, la vaccination s’effectue durant la consultation sanitaire. Le vétérinaire va procéder à un contrôle habituel et examiner entièrement la santé afin de détecter un éventuel souci. L’occasion est idéale pour faire un bilan sur la croissance, la nourriture, le comportement, le vermifuge, l’hygiène et l’éducation. Le médecin traitant établit un programme de vaccination et le mode de vie de votre animal de compagnie.

À présent, vous savez l’importance du vaccin chez les races canines. Renseignez-vous alors auprès de votre vétérinaire sur le protocole de vaccination à suivre pour votre chien.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.